micro-influenceur-1

Identifiez les influenceurs pour vos campagnes de marketing d’influence

Ces dernières années, le marketing d’influence est devenu un mot à la mode dans le domaine du marketing. Les entreprises, petites et grandes, ont commencé à utiliser le marketing d’influence comme nouveau moyen de promouvoir leurs marques. Les techniques traditionnelles de marketing sortant ont perdu de leur efficacité depuis un certain temps. Dans un monde où les gens ferment les yeux sur les panneaux d’affichage, le marketing d’influence est une aubaine. S’appuyant sur de véritables interactions entre la marque et le consommateur, c’est l’un des meilleurs moyens d’améliorer la notoriété d’une marque de façon organique. Et c’est probablement ce qui a propulsé le marketing d’influence sous les feux de la rampe.


Qui sont les influenceurs ?


Les Influenceurs sont des gens ordinaires comme nous. Ce qui les rend influents, c’est leur connaissance de la niche dans laquelle ils opèrent. Leurs connaissances et leur expertise dans leurs niches font d’eux des sources d’information et d’orientation de confiance. Les Influenceurs attirent des fans et des adeptes sur les plateformes de médias sociaux, où ils sont très présents.
L’engagement qu’ils sont capables de générer et leur influence font que les marques s’adressent à eux pour collaborer. Ainsi, ces icônes des médias sociaux peuvent contribuer à renforcer la visibilité d’une marque et à promouvoir ses produits.
En tant qu’êtres humains, nous avons tendance à tenir compte de l’opinion des autres lorsqu’il s’agit de prendre des décisions d’achat. Les spécialistes du marketing le comprennent et s’associent à des personnes d’influence pour promouvoir les marques ainsi que leurs produits et services.
Cependant, identifier les bons influenceurs des médias sociaux peut être une tâche difficile. Afin de recruter les bons influenceurs, vos objectifs de marketing d’influence doivent être parfaitement clairs. Vos objectifs marketing détermineront le type d’influenceurs dont vous avez besoin pour votre campagne.


Identifier les influenceurs sur les médias sociaux


Voici les éléments à prendre en compte lorsque vous essayez d’identifier les bons influenceurs des médias sociaux pour votre marque.


Savoir où chercher


La partie la plus difficile du processus est souvent de savoir où trouver les personnes d’influence qui sont pertinentes pour votre industrie. Les hashtags ? Les communautés ? Des groupes ? Ce sont tous de bons points de départ pour se faire une idée de ce que les gens disent dans votre secteur, et qui le dit le plus fort.
Si vous ne savez même pas où se trouvent ces groupes, vous pouvez utiliser les outils d’écoute des médias sociaux pour repérer les personnes actives, voir qui parle déjà de votre marque et découvrir quelles sont les communautés qui ont le plus de discussions.
Une fois que vous avez trouvé une communauté, c’est comme un effet boule de neige : vous pourrez rapidement en trouver d’autres. À partir de là, vous pouvez commencer à cibler les personnes les plus actives, ce qui m’amène à mon prochain point d’intérêt : la portée. 


Regardez le nombre de followers


Celui-ci est une évidence, mais regardez le nombre d’adeptes qu’un influenceur potentiel a, et regardez bien. Le nombre d’adeptes est important, car il permet d’identifier la portée potentielle de ce que votre influenceur promeut, mais les adeptes peuvent facilement être achetés. Faites un balayage rapide pour voir si les adeptes ont l’air spammés ou légitimes. Un bon point de départ pour éliminer les faux adeptes est de rechercher les utilisateurs qui n’ont personne qui les suit, aucune activité sur leur flux ou aucune photo de profil.


Conclusion


Le succès de votre campagne de marketing d’influence dépend en grande partie de votre choix d’influenceurs dans les médias sociaux. Malheureusement, c’est là que beaucoup de marques et de spécialistes du marketing se trompent. Il est donc important de garder les aspects ci-dessus à l’esprit lorsque vous identifiez les influenceurs des médias sociaux.

strategie-digitale-marketing-2

Les tendances à adopter pour booster votre stratégie digitale en 2021

La plateforme de gestion des médias sociaux Hootsuite – qui est la plus utilisée dans le monde – vient de dévoiler les résultats de son sondage annuel. Après avoir interrogé 11.189 professionnels du marketing, l’entreprise a pu identifier les cinq tendances majeures en matière de réseaux sociaux pour 2021.


1. Innover pour dynamiser son ROI


La crise sanitaire liée au coronavirus a été un événement inédit qui a particulièrement bousculé le monde du digital. Les entreprises ont dû faire preuve d’imagination pour mieux communiquer et compenser les diverses pertes de revenus engendrées par la Covid-19. Ainsi, les médias sociaux représentent un canal de communication pertinent pour garder le lien avec leur clientèle et générer un ROI (retour sur investissement) positif. Dans ce sens, 73 % des personnes sondées par Hootsuite ont affirmé avoir pour objectif d’acquérir de nouveaux clients via les réseaux sociaux en 2021 (contre seulement 46 % en 2020).


Parmi les autres objectifs principaux que les entreprises souhaitent atteindre à l’aide des médias sociaux, nous retrouvons le renforcement de la notoriété de la marque (64 %) et le boost des conversions comprenant les achats, les demandes d’information sur les produits et les leads (45 %). Cette année, il sera donc primordial d’optimiser l’expérience client digitale pour vous démarquer de la concurrence. N’hésitez pas à miser sur l’originalité en utilisant des plateformes tendance (comme Instagram, TikTok ou Pinterest) afin d’apporter une note ludique à votre communication.

2. Être à l’écoute des consommateurs


Un adage assure que « la parole est d’argent, mais le silence est d’or ». Une fois de plus, la crise sanitaire a prouvé qu’il valait mieux être à l’écoute de sa communauté plutôt que d’être sur le devant de la scène (en étant un brin trop sérieux !) pendant cette période morose. D’après plusieurs chiffres, la plupart des internautes ne sont globalement pas attirés par les contenus partagés par les marques ou entreprises sur les réseaux sociaux. Dites oui aux discours empreints d’humour et de légèreté ! Pour séduire votre cible en 2021, mettez tout en œuvre pour vous intégrer dans la vie de vos personas. L’objectif n’est pas d’ennuyer vos abonnés mais bel et bien de les captiver. Vous pouvez, par exemple, prendre part à des conversations, comme sait le faire Netflix sur Twitter :


<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Nous, ça va ! C&#39;est gentil de ta part de demander.</p>&mdash; Netflix France (@NetflixFR) <a href=”https://twitter.com/NetflixFR/status/1352254458521120771?ref_src=twsrc%5Etfw”>January 21, 2021</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>


Dans ce contexte si singulier, il est important de donner la parole à votre communauté : relayez le contenu de vos followers, créez de l’engagement en les interrogeant via une Story Instagram, etc.

3. Cibler les baby-boomers


Les deux confinements ayant ponctués l’année 2020 ont levé le voile sur un fait à considérer cette année : les baby-boomers (55-64 ans) sont des personnes de plus en plus connectées ! Pourtant, cette génération est bien souvent ignorée par les marques et les entreprises. La crise sanitaire lui a permis de développer de nouvelles compétences digitales : paiement en ligne, visionnage de vidéos, jeux, etc. Et si ces pratiques devenaient de réelles habitudes en 2021 ? Pour cela, nous vous encourageons à segmenter vos cibles et vos campagnes social media. Communiquez en évitant les stéréotypes et en tenant compte des loisirs et passions de cette tranche d’âge. Vous pourrez ensuite imaginer un message cohérent et efficace. Sachez également que les baby-boomers aiment se fier aux avis en ligne, qui peuvent tout à fait être mis en valeur sur vos différents réseaux sociaux.

4. Maîtriser les données digitales liées à l’engagement et à l’identité des utilisateurs

En tant que professionnel des médias sociaux, savez-vous identifier vos clients de longue date parmi l’intégralité de votre communauté ? Si vous répondez par la négative, rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Aujourd’hui, plus de quatre milliards de personnes sont actives sur les médias sociaux. Ce chiffre énorme ne cesse d’évoluer au fil des années. En 2021, nous vous invitons à nouer des liens de confiance avec vos clients les plus fidèles. L’étude menée par Hootsuite révèle que 85 % des entreprises liant les données issues des réseaux sociaux à d’autres systèmes sont capables de mesurer précisément leur ROI digital. C’est à vous de construire une stratégie marketing globale reposant sur des bases extrêmement solides afin de communiquer de façon pertinente auprès de votre cible.


5. S’engager dans le respect des valeurs


L’écologie comme d’autres sujets de société sont au cœur des débats qui animent la Toile, les médias et bien plus encore. Être transparent vis-à-vis de votre communauté, c’est bien. En faire trop n’est, par contre, pas une pratique à adopter. Dans vos démarches, vous devez toujours être sincère. De nos jours, les consommateurs veulent plus que jamais que les marques joignent le geste à la parole. 55% des personnes sondées estiment qu’il est important qu’une entreprise « mène ses activités dans le respect de ses valeurs/principes ». 53% sont pour qu’elle « participe activement à la création d’un monde meilleur ». En 2021, faites le point sur vos valeurs et engagements afin de définir concrètement votre politique relative à l’utilisation des réseaux sociaux. Enfin, bâtissez un plan de communication de crise qui vous permettra d’être réactif en cas de bad buzz.


Étude complète à retrouver sur Hootsuite : https://www.hootsuite.com/fr/research/social-trends

smartphone-1701096_1920

Content marketing : après Insta et Facebook, Pinterest se mettrait bientôt aux stories

Snapchat perd le monopole des stories

La faible part d’annonceurs sur l’application au petit fantôme (7 % en 2017) aurait pu indiquer que les stories n’étaient pas une bonne idée commerciale. Et pourtant, en 2016, Instagram lance lui aussi sa fonctionnalité de story, imitant quasiment à la perfection les stories Snapchat avec une interface qui se veut cependant plus simple et intuitive.

Si les premiers jours ont laissé les utilisateurs perplexes quant à la nécessité d’avoir deux plateformes où partager ses stories, l’écart s’est très vite creusé pour les annonceurs (54 % d’entre eux utilisaient déjà Instagram). En effet, leurs publicités trouvent leur public puisque parmi les stories les plus massivement regardées, un tiers viennent des marques.

Les stories d’Instagram ne mettront pas longtemps à écraser Snapchat en terme d’utilisateurs bien qu’utilisant une fonctionnalité sans aucune nouveauté. Le monopole est brisé et la voie toute tracée pour les concurrents qui souhaiteraient s’y mettre eux aussi.

Story Pins : les stories à la sauce Pinterest

Pinterest est un réseau social permettant de créer des albums thématiques. Vous pouvez ainsi regrouper plusieurs photos d’inspiration pour votre nouvelle cuisine ou bien une collection de looks pour choisir la prochaine tenue que vous achèterez dans les magasins.

Les stories ont ainsi été développées dans cette idée et s’écartent un peu de ce qu’on peut voir sur Instagram ou Snapchat. En effet, les Story Pins sont plus ergonomiques en étant cliquables et plus longues, leur but étant de partager des idées en tant que vraie création de contenu et non plus de simplement servir de relai.

Plusieurs vagues de tests ont eu lieu au Royaume Unis et en Allemagne en 2019, mais la dernière vague s’opère uniquement aux États-Unis.

Aucune date n’a pour le moment été annoncée quant à l’ouverture au grand public de cette fonctionnalité.

Les stories : à la conquête de tous les réseaux sociaux ?

Après Instagram, il n’avait pas été étonnant de voir Facebook suivre la marche en 2017 (le géant Zuckerberg ayant racheté Instagram en 2012).

Il devenait petit à petit normal pour les plateformes sociales d’incorporer cette fonctionnalité permettant de partager des vidéos de façon limitée dans le temps.

Avec Pinterest, c’est même Twitter et Spotify qui se mettent à expérimenter cette fonctionnalité. Twitter a ainsi présenté Fleet, lancé dans un premier temps au Brésil depuis mars 2020. Spotify teste depuis janvier 2020 également une fonction très similaire sur sa plateforme.

Le mardi 23 juin 2020, on apprenait même que le réseau professionnel LinkedIn se mettait aux stories.

Initialement spécifiques à Snapchat, les stories s’emparent de plus en plus des plateformes. Les annonceurs, conscients de l’impact de la vidéo sur les consommateurs, ont bien saisi l’importance de ces formats qui viennent se glisser régulièrement et de façon très naturelle et fluide entre les contenus classiques que suivent les utilisateurs.

Le site Pinterest sera le suivant, suivi de près par Twitter. Qui sera le prochain ?

Sources :

pexels-tracy-le-blanc-607812

Comment séduire les algorithmes des réseaux sociaux ?

Aussi aléatoire que la météo en plein mois de mars et aussi mystérieux que la boîte de Pandore ? C’est ce que la majorité s’évertue à penser des algorithmes des réseaux sociaux.

Et si on vous disait que le secret des algorithmes de ces plateformes sur lesquelles nous allons tous plusieurs fois par jour n’était pas si difficile à percer ? Que ce mystère qui a l’air de favoriser les uns mais pas les autres n’est finalement pas si mystérieux que cela ?

Nous vous proposons de découvrir 4 clés qui marcheront toujours pour vous permettre de charmer les algorithmes et réussir sur les réseaux sociaux.

Utiliser les dernières fonctionnalités sorties

Régulièrement, les réseaux sociaux sortent de nouvelles fonctionnalités. Qu’elles aient été copiées d’ici ou d’ailleurs, peu importe, le fait est que si quelque chose de nouveau arrive sur une plateforme, il y a fort à parier pour que le site concerné mette cette fonctionnalité en avant dans son algorithme.

Ainsi, par exemple, Instagram a beaucoup mis en avant les Réels une fois leur sortie en juin. Chaque vidéo postée avait une portée bien plus importante qu’un post classique sans même avoir à payer de publicité.

La durée de ce boost variera ensuite selon la fonctionnalité et la plateforme, mais une chose est sûre : si une nouvelle fonctionnalité sort sur un réseau social, poster du contenu en utilisant cette fonctionnalité vous garantira une meilleure visibilité de vos contenus.

Publier du contenu qui maximise le temps passé sur le site

Tout comme Google aura tendance à voir d’un mauvais œil un site qui voit partir ses utilisateurs rapidement après quelques secondes et, à l’inverse, appréciera un taux de rebond faible (ceci garantissant que l’utilisateur reste sur le site), les réseaux sociaux aiment que l’on reste le plus longtemps connecté chez eux.

Quand Instagram a commencé à proposer des publications carrousel avec 10 images maximum, le but en créant du contenu était de remplir un carrousel au complet pour utiliser tout ce que proposait la plateforme au maximum et garder un utilisateur le plus longtemps possible sur ce que l’on publiait.

De même, quand il a été possible de publier des vidéos facilement à droite ou à gauche sur les plateformes : la vidéo fait rester un utilisateur longtemps sur chaque publication, c’est donc apprécié par les réseaux sociaux et sera dans les faveurs de l’algorithme.

L’engagement, c’est sacré

C’est une donnée incontestable qui fait partie de ces algorithmes si mystérieux aujourd’hui : l’engagement est fondamental pour la visibilité de vos publications.

Si à une époque un simple nombre de followers suffisait, cette donnée est très vite devenue obsolète voire handicapante sur certains réseaux (Facebook diminuait la portée des publications des pages avec beaucoup de fans pour inciter les créateurs à payer de la publicité). Avec les nombreux cas d’achat de followers qui n’étaient ni plus ni moins que des robots, trouver une alternative était obligatoire pour les plateformes.

L’engagement, selon les périodes, pourra prendre diverses formes qui seront plus ou moins dans les faveurs de l’algorithme du réseau social sur lequel vous publiez. Par exemple, si les likes suffisaient à une époque, les commentaires ont ensuite été plus importants. Sur Instagram, c’était ensuite les partages en story et les enregistrements qui était importants pour obtenir une meilleure visibilité.

Vous devriez donc bâtir vos contenus avec une seule question en tête : comment favoriser l’engagement sur ma publication ? Cela passe par des choix d’images, de la construction de post avec des schémas de marketing bien connus (facilitant la rétention du lecteur, le partage de votre post, …), l’utilisation d’appel à l’action, etc.

Les formes d’engagement changent, mais le but non : engagez votre audience pour contenter les plateformes.

La régularité, c’est la clé !

Là aussi, c’est une constante qui dure depuis des années. Le fait est qu’il s’agit d’un cercle vertueux en réalité qui mêle algorithme et expérience utilisateur. En effet, les réseaux sociaux marquent l’ère de l’éphémère, de la consommation immédiate et de l’abondance d’information.

Si vous publiez une fois tous les deux mois, vous tomberez très vite dans l’oubli (ou n’en sortirez jamais). À l’inverse, si vous publiez régulièrement, en plus de charmer l’algorithme, vous créerez un rendez-vous avec votre audience. En imaginant vos publications avec pour objectif de favoriser l’engagement, vous créez un mécanisme bien huilé qui se boostera de lui-même !

Récapitulons ces 4 astuces intemporelles qui fonctionneront toujours sur les réseaux sociaux :

  • utiliser les dernières fonctionnalités de contenu proposées par la plateforme ;
  • créer du contenu qui maximise le temps passé par l’utilisateur sur votre publication ;
  • construire ses publications en visant l’engagement de son audience ;
  • être régulier.

En intégrant ces quatre conseils qui se nourrissent les uns les autres, vous vous assurez de bonnes bases pour être dans les bonnes faveurs des algorithmes des réseaux sociaux et ainsi encourager votre ascension sur ceux-ci !

 

amanda-vick-pPV-kqfs5wA-unsplash

Réels : après Snapchat, Instagram s’inspire fortement de TikTok

Le format vidéo a la cote et les géants des réseaux sociaux le savent. Les stories, ces petites vidéos courtes et éphémères, commencent à se développer un peu partout sur la toile, et ce n’est pas près de s’arrêter : les utilisateurs adorent les formats courts.

La dernière « nouveauté » est signée Instagram : les Réels débarquent sur la plateforme de Facebook.

Les Réels : qu’est-ce que c’est ?

Les Réels, c’est donc la nouvelle fonctionnalité d’Instagram maintenant déployée dans plusieurs dizaines de pays. Le principe est simple : des vidéos courtes (15 secondes) et montées (musiques, effets, …).

En termes de vidéos, il ne manquait plus que ça aux fonctionnalités déjà présentes sur le réseau social. En effet, la plateforme de Facebook proposait déjà des contenus courts et éphémères (stories), des vidéos en direct (live) et des vidéos longues (IGTV). Les Réels complètent donc cette belle famille !

Ce genre de format vous dit quelque chose ? C’est tout à fait normal. Il ressemble comme deux gouttes d’eau à ce que l’on peut retrouver sur TikTok depuis plusieurs années maintenant.

Instagram, roi des copieurs ?

Instagram n’en est plus à son coup d’essai. Si aujourd’hui on conçoit difficilement ce réseau social sans ses célèbres stories, on se souvient qu’à l’époque, quand elles avaient débarqué sur la plateforme, les utilisateurs s’étaient retrouvés avec une copie parfaite de Snapchat. En 6 mois, Instagram avait pourtant dépassé la plateforme au petit fantôme en termes de stories.

Ici, on retrouve une certaine impression de déjà vu, Instagram s’emparant du format phare de TikTok, comme elle l’avait fait pour Snapchat il y a 4 ans.

TikTok de plus en plus mis en cause, l’aubaine

La célèbre application chinoise n’est plus à présenter. Petite nouvelle des réseaux sociaux, elle est loin d’être à la traîne ! En effet, avec ses 800 millions d’utilisateurs mensuels actifs, TikTok talonne de près Instagram.

Mais, si l’application totalise près d’un milliard de vues chaque jour, TikTok pose problème notamment au niveau du respect de la vie privée de ses utilisateurs (des mineurs en grande partie). Les États-Unis parlent de bannir l’application tandis que l’Inde, immense marché dont il ne vaut mieux pas se priver, est déjà passée à l’acte.

Il n’en fallait pas plus à Instagram pour activer ses phases de tests pour sa nouvelle fonctionnalité : les Réels arrivent et rafle la mise !

Cette nouvelle fonctionnalité a comme une odeur de réchauffé. Et pourtant, ce genre de manœuvre avait plutôt bien fonctionné pour le réseau social. En sera-t-il de même cette fois-ci ?

Sources utilisées :