Et si vous donniez une chance aux articles longs ?

Ce n’est plus un secret pour personne : le contenu est un facteur de positionnement clé sur Google. Pour le référencement d’un site (sans forcément chercher la popularité), il est important de ne plus faire l’impasse sur le Content Marketing aujourd’hui. Mais ça, vous le saviez déjà.
Partons du principe que votre contenu est de qualité et pertinent : il est lisible, apporte de la valeur pour vos visiteurs, informe, est structuré (titres et sous-titres, listes,…), comporte une bonne URL et les bons mots clés et balises pour envoyer le maximum de voyants au vert pour le robot Google et vous assurer normalement une bonne base pour un bon référencement naturel.
Maintenant posons nous la question qui brûle sur toutes les lèvres dans le domaine du webmarketing : quelle longueur privilégier pour un article ? 
Longueur idéale, nombre de mots exact, durée de lecture parfaite,… revenons un peu sur les avantages qu’ont les articles longs vis à vis des contenus plus courts.

Les articles courts ne vous font pas gagner en crédibilité

Quand on parle d’articles courts, il peut s’agir par exemple de vidéos, d’infographies, de courts faits d’actualité ou simplement de listes.
Si ce type d’articles peut avoir certains avantages, sur certains sujets, il n’est tout simplement pas efficace : le sujet n’est pas assez approfondi et on ne parvient pas à gagner en crédibilité dans notre domaine ce qui implique que l’on ne se démarque pas de nos concurrents.
Un contenu trop court (moins de 150 mots) sera même souvent exclu des recherches Google car jugé incapable d’apporter une valeur réelle au visiteur de votre site.

Les articles longs : convaincre Google et ses lecteurs

Votre objectif n’est sûrement pas de figurer dans les multiples pages de résultats qui attendent derrière le top 10 très convoité des webmasters. Sans faire appel à du référencement payant (via Google Adwords par exemple), vous voulez certainement que chacune des pages web de votre site internet soient indexées tout en haut des requêtes Google des utilisateurs. Pour cela, les articles longs apportent bien des avantages.

Objectif : top 1 des recherches Google

Qu’il s’agisse d’un guide complet, d’un tutoriel, d’un livre blanc, d’un article “dossier” ou bien d’une simple liste étoffées d’exemples et d’arguments, le contenu long se positionne majoritairement mieux dans les résultats des moteurs de recherches.
En effet, de nombreuses études (menées par Moz/BuzzSumo, SEMrush, Team Yoast, QuickSprout, Medium, Backlinko ou encore SerpIQ) montrent que le top 10 des résultats donnés par Google (la première page de résultats), peu importe le mot-clé, est constitué de contenus de 2000 mots minimum.
En plus de faciliter le travail des robots d’indexation de l’algorithme de Google, on peut expliquer cette tendance par le fait qu’un contenu enrichi permet de miser sur la sémantique et une stratégie longue-traîne en intégrant un maximum de mots-clés différents avec diverses combinaison, un atout non négligeable pour positionner votre site internet en haut des résultats de recherche sur des niches spécialisées (qui ont tendance à attirer plus de visiteurs).

Devenez une référence

Mais, si l’on oublie le référencement Google un instant, les contenus longs apportent bien plus qu’un simple positionnement avantageux sur les moteurs de recherche.
En plus de faire rester le lecteur sur votre site plus longtemps, un contenu long renforce votre image de marque, augmente votre taux de conversion et améliore l’autorité de votre entreprise en mettant en avant votre expertise, ce qui vous permet d’incarner une figure de référence, votre article pouvant être cité en tant que source, améliorant ainsi votre netlinking.

Un atout en terme d’engagement

Enfin, du côté des lecteurs, il existe une préférence pour un contenu long, qualitatif, offrant une réelle valeur ajoutée plutôt que pour un article court mais pauvre, sans démonstration d’expertise. Après la lecture d’un article long, le lecteur a un sentiment de satisfaction grâce à la valeur apportée qui lui donne l’impression d’avoir fait le tour de la question qu’il se posait.
D’ailleurs, les articles longs génèrent plus d’engagement auprès des internautes qui valorisent un contenu de qualité : ils sont plus susceptibles de liker, de commenter, de partager et d’intégrer des liens vers votre site (les backlinks étant une métrique clé pour mieux se positionner dans les SERP et pour améliorer le trafic et la visibilité de votre site web).
L’engagement est la nouvelle métrique essentielles pour référencer son site internet, il est au coeur des algorithmes de toutes les plateformes et il ne faut pas le négliger.

Articles longs oui, mais longs comment ?

Nous avons mentionné précédemment que les articles longs suscitent davantage de partage que les articles courts (si tant est qu’ils soient pertinents). Pour les articles de 3000 à 10000 mots, on est même sur une explosion en termes de partages sur les réseaux sociaux d’après une étude de Buzzsumo, en particulier sur Facebook.

Source : How to Generate Content Ideas Using Buzzsumo (and APIs)
Attention cependant, tous les lecteurs ne réagissent pas de la même façon à la longueur d’un article. Le secteur d’activité joue un rôle primordial dans la réponse du lecteur à un contenu long : ainsi dans le secteur du marketing et de la publicité on pourra plus facilement privilégier des contenus plus longs (2500 à 3000 mots) contrairement à l’industrie de la mode où il faudra rester modéré dans la longueur de ses articles (800 à 950 mots maximum)
Avant de partir en quête d’un article à 6000 mots, prenez donc bien soin de dresser vos objectifs pour la rédaction de ce contenu (voulez-vous expliquer quelque chose étape par étape ou bien partager une expérience ?) ainsi que de répertorier les attentes de votre cible (quel est son niveau d’expertise ? quelle est sa maturité sur le sujet traité ? sur quel support lira-t-elle votre contenu ?).

Dans tous les cas, si vous cherchez à être bien référencé dans un moteur de recherche, à optimiser votre SEO, à obtenir des backlinks et à améliorer l’engagement sur les réseaux sociaux (ce qui contribue également au bon référencement), vous avez tout à gagner à publier des articles longs tout en en prenant soin d’adapter la longueur de votre contenu à votre cible, à vos concurrents ainsi qu’à l’objectif du sujet traité dans votre article.

Sources des études :

Tags: No tags
0

Comments are closed.